Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/07/2018

Immobilier : le marché des résidences seniors

Le marché de l'immobilier pour séniors dispose d’un potentiel de croissance exceptionnel. Le point avec Eric Lasery de Sifer Promotion.

eric lasery, immobilier pour séniors

Immobilier pour séniors: des conditions favorables

Il existerait cinq facteurs d’explication. Tout d’abord ce sont des besoins immédiats importants.

Les facteurs de développement de l'immobilier pour séniors

Ensuite il y a les évolutions socio-culturelles positives des séniors, comme par exemple l’appétence pour les services à domicile. Puis il y a un environnement économique fiscal favorable et une reconnaissance publique du concept d’immobilier pour séniors.

Globalement les conditions sont favorables au développement des résidences séniors dans toute la France et notamment à Marseille comme le souligne Eric Lasery. Mais de manière générale, qui est estimé que 130 nouvelles résidences devraient être mises en exploitation d’ici fin 2018. La barre des 70 000 logements pourrait être atteinte à l’horizon 2020.

Les logements intermédiaires

Les besoins en logements intermédiaires déjà importants dans les zones périurbaines et rurales vont se renforcer à moyen terme avec l’arrivée de la génération « Baby Boom » dans la classe des séniors fragilisés soit les 75-84 ans.

Pourtant la conquête de nouveaux publics et de nouveaux espaces dépend de la capacité des opérateurs à impliquer les investisseurs et les collectivités locales.

investisseurs, immobilier

Le rôle des investisseurs

Eric Lasery note que les investisseurs tels que les banques, les assureurs mais aussi les collectivités locales deviennent des acteurs incontournables du paysage concurrentiel des résidences séniors.

Le paysage concurrentiel

Après avoir longtemps considéré le placement dans l’immobilier pour séniors trop risqué, les institutionnels ont dû réviser leur jugement face à la chute des taux et à la dégradation de l’attractivité du logement classique.

Les élus, eux n’hésitent plus à participer aux projets, voir à solliciter les exploitants afin de garder les personnes âgés dans de bonnes conditions dans leur circonscription. Parallèlement, la consolidation du marché au profit des opérateurs combo, c’est-à-dire les exploitants promoteurs immobiliers va se poursuivre selon Eric Lasery.

Exploitants et nouveaux entrants

Cette domination laissera néanmoins la place à de nouveaux entrants innovants respectueux d’un équilibre entre dynamique promotion immobilière et pérennisation de l’exploitation.

Mais les exploitants ne pourront pas se contenter d’une nouvelle collaboration accrue avec les institutionnels et les collectivités locales. Eric Lasery dit que la stratégie des exploitants doit aussi mobiliser leur savoir-faire pour diversifier et sophistiquer les concepts d’habitats.

résidences pour séniors

La stratégie des exploitants

Il est possible de miser sur l’innovation sociale comme par exemple l’aspect intergénérationnel avec la mutualisation des espaces. Il y a aussi l’interaction avec l’environnement extérieur avec l’ouverture d’espaces sur la ville ou la co-création de services avec des prestataires ou encore sur la prévention avec l’adaptation des logements ou la modularité des services.

Mobiliser le faire savoir

Eric Lasery précise que les efforts doivent être conjugués avec celui très important du faire savoir. En effet, les professionnels sont tenus d’apporter à leurs clients directs et indirects des gages de qualité pour rendre leur offre visible, lisible et prévisible.

A cet effet, ils pourront multiplier les points de contact avec la demande investisseurs et séniors en tête. Pour proposer des services de qualité, les opérateurs seraient également inspirés de poursuivre leurs efforts de normalisation et de standardisation via des certifications, des labels mais aussi une stratégie de marque bien affûtée.

Les résidences séniors : un bon investissement 

« Il faut garder en tête que comme toutes les résidences de services, ce sont des résidences mono-activité » explique Eric Lasery. Pour toute personne investissant dans les résidences séniors, il est possible d’espérer un rendement de 4% et 4,5%.

La différence entre 4% et 4,5% c’est simplement la localisation. C’est-à-dire les loyers qu’il est possible d’encaisser quand la population est un peu plus argentée qu’ailleurs. Pour donner une idée de ce que cela représente 4 à 4,5% c’est au-dessus de ce qu’il est possible d’espérer avec une assurance vie et c’est 4 fois mieux que le livret A.

Eric Lasery, rappelle que c’est un placement très intéressant à condition de respecter certaines critères :

  • La localisation
  • Le gestionnaire
  • Le recyclage de l’opération à terme

L’investissement en immobilier pour séniors reste l’un des placements les plus intéressants aujourd’hui.

10:29 Publié dans Economie | Tags : immobilier | Lien permanent | Commentaires (0)

07/06/2018

Le fonctionnement d’une opération de promotion immobilière

Avant d’entrer dans le détail d’une opération de promotion immobilière, il faut se rappeler ce qu'est une « chaîne immobilière ». Le point avec Eric Lasery promoteur immobilier.

Lire la suite